L'académie Cross
Bienvenue à la mystérieuse Académie Cross, ou règnent monstres, vampires, et toutes sortes de races étranges... restez à présent sur vos gardes, car vous avez passé le portail de l'académie....

Bonne chance!

Une dernière lettre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une dernière lettre.

Message par Invité le Mer 27 Oct - 1:02

"Cher Maître, j’espère que vous ne m’en tiendrai pas rigueur. Mais je dois vous avouez ceci… à vous le seul être qu’il me reste…pour encore quelques minutes…

J’ai l’impression d’être vide. Et chaque seconde qui passe, creuse un trou de plus en plus béant dans ma poitrine. Mais pourquoi ? Pourquoi ce trou si douloureux ne me fait pas hurler de peine ? Est-ce vraiment si bien de ne rien ressentir ? Est-ce mieux de souffrir à la place ? J’ai l’amer sentiment d’être déchirée en deux. Mon moi humain, qui pleure en silence à tout moment de la journée…ou mon moi inhumain, qui ne perçoit aucune émotion. Mon cœur est de plus en plus lourd, comme de la pierre, ou du métal.

Avant j’avais un cœur aussi dure que de la glace. Mais la glace ne fond-t-elle pas si l’on approche de la chaleur ? Bien évidemment, elle fond, elle devient faible et vulnérable. Depuis que cette chaleur c’est approchée, j’ai commencé à être plus humaine à ressentir toutes émotions. Mais la chaleur a disparue, laissant ce cœur fondu devenir une flaque de larmes silencieuses. Mais peu à peu cette douleur s’est dissipée, diluée dans tout mon être, mon corps et mon âme.
Cette maudite blessure, ce pêcher des cieux n’a couru qu’à sa perte. Pensant pouvoir jouir de toute la liberté que j’étais prête à lui donné, il s’est retrouvé dans une cage dorée. Jetée dans cet endroit que personne ne connais, je me suis vidée de cette faiblesse, de ce fardeau qui m’avait était donné à ma naissance.
Et avec la force et le courage qu’il me resté, j’ai forgé une armure d’acier pour que cette chose sans utilité me laissé enfin survivre. Mais n’aurai-je pas oublié une chose essentielle ? Comment un cœur peut-il battre si le sang n’arrive pas à lui ? Comment peut-il envoyé des émotions si sa cage n’a aucune faille, aucune issue ? Il meurt, sa raison d’être n’est plus. Il s’assèche des larmes qu’il ne reçoit plus, il durci, il noirci par tous ses sentiments qu’il doit contenir. Malheureusement pour moi, il s’est forgé lui-même un bouclier pour rester ce qu’il doit être. Mais quand mes défenses se fontes brisées, lui est protégé par son boulier, et tente de reprendre la place qui lui avait était interdite.
Or personne ne peut me piétiner à sa guise. Personne ne peut me détruire, je suis désormais. Mes défenses tombent peut-être, mais ne sont pas entièrement détruites. Il me faut que peu de temps pour les reconstruire. Par contre, il en faut bien plus pour les refaire flancher. Plus la démolition est forte, plus mon armure est épaisse et plus ce traitre se meurt. Je sais que ma victoire est proche, j’arrive même parfois à la toucher du bout des doigts.
Cela me laisse ce goût amer dans la bouche qui ne me dérange plus. L’humaine que je suis, bat en retraite à chaque combat. Je n’ai pas encore gagné la guerre mais chaque combat que je fais permet à mon épée d’argent de se planter encore et toujours plus profondément dans la chaire de mon ennemi. Mais cette lame est si glaciale, si coupante qu’elle m’abîme en même temps. J’ai beau la maîtriser, elle me saigne sans vergogne avec presque une pointe de sadisme. Le vampire qui sommeille en moi va-t-il l’emporter, Maître ?


Mais que m’a apporté cette guerre sinon que l’incendie des ténèbres de mon existence. Il est vrai qu’il est plus facile de croire à l’Enfer qu’au Paradis. Je ne pus m’empêcher de me demander pourquoi LES Enfers et LE paradis. Et après mûre réflexion, j’ai compris que l’Enfer étant si brûlant, profond et douloureux, il ne pouvait en exister qu’un seul. Il y a plusieurs paliers. Plusieurs étapes avant de s’anéantir. Je pense les avoir presque tous touché. Pas la totalité mais la majorité. Il me reste bien des étapes avant d’être enfin maîtresse de mon destin. Mais je ne le serai jamais. Avant d’avoir eu le temps d’enfermer ce tueur, il m’a blessé si simplement que je ne n’en étais pas rendue compte. Les côtés tranchants de mon épée me le rappellent chaque jour. Ce trou laissé en moi à pour paroi la tristesse, l’amour, la souffrance, l’envie, la soif…


Nous vivons dans le mensonge. Ne nous dit pas-t-on que nous sommes maître de son destin ? Quelle hypocrisie ! Si ces paroles étaient vraies, nous pourrions choisir des milliers de choses. De choisir qui aimer, de choisir ses goûts, de choisir ses envies, de choisir notre vie tout simplement. Mais un jour, je serai enfin maîtresse de ma destinée et rien ni personne ne pourra m’arrêter. Je suis, certes, née humaine, mais je vivrai dorénavant vampire. Un jour peut-être, Maître, vous verrez mon nom sur votre liste. En attendant ce jour, je resterai moi-même. Mes parents ne sont plus… J’ai portais le coût de grâce à Mère en buvant son sang. Je me suis vengeais, et j’ai aussi tuée celle qui m’avait arrachée mon bien le plus précieux. Mais je jure sur mon humanité que jamais, au grand jamais, je m’abreuverai d’un autre sang…sinon le mien. Je vous demande pardon, Maître. »


Jess Divine, votre vampire de disciple »



Jess Divine avait écrit cette lettre à son maître, une semaine après la mort de ses parents. Elle ne lui a jamais transmise. Debout devant sa fenêtre, Jess laissait couler ses dernières larmes avant de verrouiller son cœur. Elle complanta son poignet, son sang…c’était sa seule sauvegarde.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dernière lettre.

Message par Invité le Mer 27 Oct - 10:53

j'en reste sans voix
tu a entièrement raison pour la destinée
si je pouvais noter ce serai 10/10 ^^
(bon je vais bosser sur mon projet moi)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dernière lettre.

Message par Invité le Mer 27 Oct - 13:31


Très beau texte. Le contenue me plait beaucoup et on vois que tu bon nombres d'idées. Continue.. ! Tu est super !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dernière lettre.

Message par Invité le Mer 27 Oct - 14:10

C'est bien pensé, et pas mal de choses vraies en ressortent. Il y'a une effluve de descriptions sentimentales qui n'est pas désagréable car généralement très bien énoncée...
Cela dit tes phrases ne sont pas toutes correctes, et les fautes gâchent un peu le joli tableau. Ton style est un peu lourd et manque de rebondissement, de respirations. Cela dit tu sais bien mettre en valeur ce qui doit l'être et ton imagination a produit ici un texte plus réflexif et intérieur que véritablement littéraire.
Je donnerai donc deux notes :
Fond: 8.25/10
Forme: 6.75/10
Ce qui nous fait un total de 15/20 soit 7.5/10.

Ps: Accepter la critique c'est choisir l'évolution ^^! Continue d'écrire, tu as un talent imaginatif!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dernière lettre.

Message par Invité le Mer 27 Oct - 14:19

J'y connais pas grand chose en littérature (ouais, je fait S What a Face), donc je pourrais pas sortir tout ce que dis Vince, ni écrire un texte comme Jess l'a fait, mais je trouve le texte sympa, mais peut-être un peu trop répétitif. Tu donnes 3 phrases différentes pour ressortir la même idée. Et tu donnes aussi l'impression que tu va te suicider après avoir écrit la lettre, mais bon, ça c'est autre chose...>.>
Je dis pas non plus que c'est mauvais, hein, c'est même très bien. C'est joli, quoi. Mais c'est presque tout. je dis pas non plus qu'il y a rien derrière, c'est juste que je m'exprime mal. >.>

Donc en gros, essaie de faire un peu plus léger la prochaine fois, a moins que tu n'alourdisse carrément encore plus pour donner un style.

Mais encore une fois, j'y connais pas grand chose, je donne juste mon avis What a Face

PS: Vince, t'aurais du faire prof de français plutôt que de combat... :p
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dernière lettre.

Message par Invité le Mer 27 Oct - 14:23

J'suis tout à fait d'accord avec Asayo sur les répétitions, et sur la qualité du travail ^^
Asayo --> Tape m'en 5! Very Happy
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dernière lettre.

Message par Invité le Mer 27 Oct - 18:04

Merci à tous pour vos conseilles (Vince: j'ai toujours accepeter la critique! Smile
Quant au texte lourd, j'avoue l'avoir fait exprès. Je m'explique:
Mon personnage est si meutrie par la mort de ses parents et sa transformation, qu'elle veut avouer à son Maître ce qu'elle ressent à l'instant présent. Les répétitions sont "faites exprès". Je voulais montrer à quel point mon personnage était malheureux. Mais j'ai peux être abusé en effet ^^".

Mais je ferais plus attetion à mes erreurs la prochaine fois ^^.
Merci en tous cas de vos com's.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une dernière lettre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum